Danse et papier  
Véronique His – La Libentère

Production : La Libentère

En crèches (à partir de 9 mois) et en médiathèques (à partir de 18 mois) – 30 minutes

Conception : Véronique His et Nicole Fellous
Proposition plastique de Nicole Fellous
Chorégraphie et mise en scène : Véronique His
Recherche chorégraphique et Interprétation : Marion Rhéty

Photos : Laetitia d’Abboville

affiche

En crèches et en médiathèques

A la lumière du jour, une danseuse se déplace dans l’espace.

Elle s’introduit délicatement chez les bébés, puis à la rencontre des plus grands.

Les enfants observent, questionnent ; l’artiste prend en compte ces réactions tout en poursuivant son chemin. …

Dans chaque pièce de vie elle crée une danse avec les papiers : petits rouleaux de papiers,  longues feuilles de kraft blancs,  pétales de papier de soie… elle les déroule, s’y enroule, les plient, les froissent, s’y cache, réapparait : de la chrysalide au coquillage, du bipède aux ailes déployées, tel une reine elle se retire et réapparait pour une danse de la pluie faite des pétales de soie …

Une danse non formelle, entre faire et défaire, empreintes et métamorphoses.

L’imaginaire et les sensations des jeunes et grands spectateurs sont en éveil.

A la suite de cette déambulation, l’interprète peut selon les circonstances inviter un petit groupe d’enfants à entrer dans le papier.

 

 

La rencontre et les dialogues avec Nicole Fellous, artiste sculpteure / plasticienne, mes études au Japon, les papiers, sont les sources d’inspiration pour ce nouveau projet de création.
Le spectacle Papiers/Dansés arrive tout naturellement avec ce désir de poursuivre ce travail de recherche sensorielle et de creuser le lien à l’imaginaire pour ce public particulier de la petite enfance.
C’est une conviction forte que les tout-petits, avec leur intériorité, peuvent tout à fait entrer dans l’abstraction et l’imaginaire : un chemin que l’on emprunte avec délicatesse et respect…

Véronique His

TT TÉLÉRAMA
Une danseuse joue avec un grand papier blanc. Elle installe en silence une atmosphère paisible qui invite à l’écoute, à l’attention et emmène à sa suite le public dans la salle de spectacle. Là, ce sont de petits rouleaux de papier qu’elle déroule, enroule, créant des chemins éphémères au sol, des espaces imaginaires dans l’air, avant de se lover dans une grande feuille blanche, telle une chrysalide… Ce dialogue dansé et sonore (bruissements du papier, extraits musicaux) avec la matière est une variation d’une forme destinée aux crèches et aux médiathèques. La rencontre avec le tout-petit y est fondamentale. L’interprète, Marion Rhéty, a mené avec la chorégraphe Véronique His et la plasticienne Nicole Fellous toute une recherche chorégraphique qui invite l’enfant dans le monde délicat et poétique de la danse.
Françoise Sabatier-Morel – Télérama