La danse des bois

Solo pour un danseur
Véronique His – La Libentère

Production La Libentère / Enfance et Musique

À partir de 1 an – 30 minutes

Véronique His : Chorégraphie
Jaime Flor : Interprète
Agnès Chaumié : Composition musicale enregistrée et interprétée au hautbois par François Fouquet de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse

image principale

La danse des Bois est une promenade dans la forêt, une marche ponctuée de découvertes et de surprises. Le danseur s’aventure dans un long ralenti avec ses branches qu’il porte en équilibre, tel un mobile en construction.
Il s’élance dans une ronde énergique et rapide, une course entre des arbres imaginaires…
Il joue d’accélérations et de rebonds et dans un tournoiement, il se déploie et s’immobilise comme un arbre.
Puis, à l’orée du public, il s’adresse à chacun d’un geste qui s’élève de la racine à la cime, rappelant la naissance des arbres.
Sur le sol, une projection de feuilles et de branches éclaire sa danse.
La musique accompagne sa déambulation ; tantôt impressionniste, mélodique, tantôt scandée et rythmée.

Les Bois est une création de la chorégraphe Véronique His née d’une rencontre avec des enfants, l’équipe d’une crèche municipale et du partenariat étroit avec le service petite enfance de la ville d’Arcueil.
Quatre danses se succèdent, la promenade, les bois en équilibre, la ronde dans la forêt et l’arbre et entrainent le public à travers une multitude de voyages à fleur de peau entre la découverte des cimes, des tapis de feuilles en forêt et les sensations les plus immanentes.
Connaissons-nous la forêt ? N’est-ce pas le lieu où il est encore possible de s’étonner ? Jaime Flor l’interprète accueille le public et l’invite à s’installer sur des coussins-feuilles, à proximité de l’espace de danse, puis progressivement donne à sentir la forêt qui l’enlace, le bouscule, l’ouvre, nous ouvre. Monde en mouvements telle une ode continue aux senteurs, aux sensations. Monde qui confie le promeneur à une architecture de rêves et de frémissements. Elle devient pour le danseur une quête vers la réalité !
La scénographie de Patricia Lacoulonche dont l’épure donne place aux sensations les plus diverses permet le passage des émotions les plus subtils entre le promeneur et le public. La musique d’Agnès Chaumié transporte et s’insinue au fur et à mesure de la promenade-découverte, suggestive, elle soutient la contemplation… L’air, la terre, le vent, la lumière tout autant que la fraîcheur, la chaleur nous sont dévoilés, éléments intimes à nos vies, à nos racines. La forêt joue, entière, il est possible de l’observer, de l’écouter, de la contenir en soi, de s’en habiller en osant les points de vues, de chutes : tête en l’air ou au sol.

Les Bois est un voyage intense et léger des plus salutaires.
Bruno Lomenech magazine « Métiers de la petite enfance » – automne 2011

This entry was posted in . Bookmark the permalink.