Cocodi (version Chantsignée)

Contes et caquets du poulailler
Béatrice Maillet – Enfance et Musique

Production Enfance et Musique

à partir de 3 ans – 50 minutes

Béatrice Maillet, conte et chant
Leslie Buleux, langue des signes, chantsigne
Philippe Picot, composition musicale et accordéon
Guy Prunier, mise en scène
Blandine Laennec, création lumière
Anne Rabaron, costumes

affiche

Il y a trois poules : rousse, blanche, noire…
Il y a trois artistes sur scène :

 

Béatrice Maillet, conteuse, dit des mots, doux, poétiques, malicieux. Elle raconte des histoires de poules ! A demi-mots elle nous suggère que ces poules nous ressemblent. Elles se frottent à la vie, à l’autre… Sur le mur, le pain est dur… anodines les comptines ?

 

Philippe Picot, derrière les bretelles et les boutons de son accordéon, témoin privilégié des aventures du poulailler apporte son point de vue musical, parfois décalé, toujours raffiné. Il éclaire les zones d’ombre et suggère avec notes, accords, harmonie ou désaccords que la simplicité des histoires n’est qu’apparence.

 

Leslie Buleux, comédienne, « chantsigne » le récit. Tout en respectant la grammaire de la langue des signes (permettant ainsi aux personnes malentendantes d’être un public à part entière), sa poésie gestuelle offre à tous un contrechant visuel jubilatoire.

 

Guy Prunier a mis en scène cet étonnant trio en créant une grande complicité entre ces langages.
Comme dans un trio pour violon, violoncelle et piano, ou chacun développe le thème à sa manière, ou chaque solo est soutenu par les deux autres avec respect.
Et la rencontre entre signe et mime, entre parole et musique devient partition.

Une polyphonie réussie !

Blandine Laennec apporte également un point de vue lumineux en éclairant les étapes du récit avec délicatesse et pertinence.

TTT Télérama – Françoise Sabatier – Morel
Poule rousse et son grain de blé, poulette blanche et son poussin boulimique, poule noire et son périple… Les trois poulettes de ces contes, comptines et chansons traditionnelles ont l’air malicieux et l’aile voyageuse. Et leurs aventures de poulailler ont quelques similitudes avec les méandres de nos propres histoires. Sur scène, la conteuse et chanteuse Béatrice Maillet s’est entourée de Philippe Picot à l’accordéon et de Leslie Buleux, qui interprète le récit en langue des signes. Langage musical, gestuel et parlé se croisent, s’harmonisent, s’enrichissent et forment une belle partition d’ensemble.
Des contes poétiques et gais, une mise en scène vivante et sensible : un bijou pour les tout-petits.

This entry was posted in . Bookmark the permalink.