Voyage en Didascalies – Balade en Didascalies

Théâtre
Joëlle Rouland – Compagnie Joëlle Rouland
– Balade : 20 mn (à partir de 2 ans) - Voyage : 30 mn (à partir de 4 ans)

Textes de Joëlle Rouland
Interprété par Joëlle Rouland et Agnès Chaumié

image principale

Au début, assises sur des chaises, texte en main, les deux comédiennes lisent. Puis elles se lèvent, elles occupent l’espace, elles jouent. Elles sont complices, elles aiment jouer. Les textes qu’elles lisent installent des univers qui prêtent au jeu.
L’une chante en anglais, l’autre parle en espagnol, un poisson rouge sort d’une chaussure, des objets apparaissent d’entre les pages de leurs brochures. Le fil de l’histoire est visible, il est rouge, tendu entre elles et les public. Les portes de l’imaginaire s’ouvrent, les enfants sont devenus spectateurs.

 

 

* Didascalies : notes rédigées par l’auteur à l’intention des acteurs et du metteur en scène donnant des indications d’action, de jeu, de mise en scène.

 

Le théâtre est fait de lumière, d’ombres, d’images, de personnages et d’un texte. Au théâtre les personnages parlent. Pourquoi le jeune spectateur de théâtre est-il souvent privé d’un texte? Parce qu’il ne le comprendrait pas? Parce que les mots écrits par un auteur lui seraient étrangers? Imaginons un spectacle où les seuls mots articulés par les comédiens seraient : « Areuareuareu », « Dadadadada… », ou « mamama… » parce que le public ne connaitrait que ces mots là! C’est inimaginable! Ça serait choquant! C’est comme ça qu’on a grandi nous, en entendant des mots qu’on ne comprenait pas. On naît curieux de tout, on est curieux de tout. Le théâtre est une invitation au rêve, au voyage, à la rencontre avec l’Autre.
J’aime transmettre au jeune public ma passion des mots pour leur sensualité, leur musicalité, leur richesse sonore, le rythme, la cadence. J’écris des textes de théâtre pour les jeunes enfants avec des mots inconnus qui leur parlent… Au théâtre il y a des mots et des silences, c’est de leur connivence mystérieuse que naissent les images de théâtre. Et derrière les mots, entre les mots il y a le sens, les sens à découvrir. Tout un monde à construire. Tous ces mots mis bout à bout vont donner des idées. Avoir des idées, ça aide à vivre, à être libre.
Joëlle Rouland

Les deux comédiennes partagent ensemble, tantôt en chœur, tantôt sur l’air d’une chanson populaire, toujours complices et suspendues à la magie des mots, des récits d’instants singuliers. Des récits à deux voix pour dire l’amour, l’enfance, le silence,  le désir de dire, de traduire l’instant… chaque mot est un premier pas. Voyage en didascalies est comme une fresque faites de couleurs infiniment nuancées. Le va et viens incessant entre les mots d’une écriture et les images de la mémoire, le désir de saisir le monde sans l’élucider est pour le public la traversée d’une quête. Une quête vers le visage de l’autre pour mieux s’écrire soi ! Bravo !
Bruno Lomenech ( Magazine des métiers de la petite enfance)

 

 

This entry was posted in . Bookmark the permalink.